Les résultats définitifs de l’Observatoire de la Production Locative, sur la base de l’enquête réalisée par l’Union, traduisent le dynamisme de l’activité des esh en 2015 à plusieurs égards.

Pour commencer, les dépôts de dossiers 2015 en Métropole hors programme ANRU ont progressé pour les esh de 14% pour atteindre 61 856 logements contre 9% pour l’ensemble des organismes HLM. En conséquence, la part des esh dans les dépots de dossiers hors DOM et hors ANRU atteint 65% en 2015 en hausse de 3 points par rapport à 2014.

Il est intéressant de constater que la progression des dépôts de dossiers dans les deux zones tendues que sont l’Ile de France et PACA ont été très fortes, respectivement de 33% et 26%. En revanche, après 2 années de stabilité, la région Rhône-Alpes a connu un recul de 7% des agréments.

Les dépôts de dossiers ANRU pour les esh ont quant à eux bondi de 72% pour passer de 1800 à 3097 logements. Cette accélération s’explique vraisemblablement par la volonté des sociétés de clôturer les projets ANRU1 alors que le NPNRU entre dans sa phase opérationnelle.

ACTesh2015_1b

Par rapport aux dossiers déposés, le nombre de logements effectivement agréés en Métropole hors ANRU (données Etat/SISAL) pour les esh est lui aussi en forte progression de plus de 9% pour atteindre 59200 logements alors qu’il avait connu en 2014 un recul de 9%.

ACTesh2015_2b

S’agissant de l’outremer, l’activité a de nouveau connu un recul significatif, de 23% en 2015 selon l’enquête OPL, et ce pour tous les types de financements. Cela s’explique très certainement par les difficultés à mobiliser les financements de l’Etat, du fait de règles inadaptées sur lesquelles l’attention de l’Etat avait régulièrement été attirée.

A noter que le recours à la VEFA dans les DOM autrefois faible a tendance à converger vers les niveaux de la Métropole sans toutefois l’atteindre (27% en 2015).

La distribution des agréments par secteur de financement pour les esh est comparable à celle de l’ensemble de la profession en particulier sur le segment PLAI.

ACTesh2015_3b

Enfin, les chiffres provisoires qui ressortent de l’enquête Activité Fédérale confirment la tendance haussière puisque le nombre de logements mis en chantier en 2015 par les esh (ANRU et DOM inclus) seraient en hausse de 2% à 54070.

Pour les esh, la quote part de vefa dans les mises en chantier de logements neufs n’a cessé de progresser depuis 4 ans pour s’établir à 46%.